Le Guide de l'alternance et de la formation

Voir le dernier numéro Commandez le Guide !



Les prochains salons

  • 100 jours pour entreprendre
    du 15/01/2018 au 25/04/2018Voir
  • 4e Rencontres Handiagora (Lyon)
    le 24/04/2018Voir
  • Paris des Métiers qui recrutent 2018
    le 03/05/2018Voir
  • Fête de l'Alternance (8e édition)
    le 17/05/2018Voir
  • Carrefour des carrières commerciales et Jo...
    le 23/05/2018Voir
  • Forum Emploi (Bordeaux)
    le 24/05/2018Voir
  • 24 Heures pour l’Emploi et la Formation (E...
    le 31/05/2018Voir
  • Rendez-Vous Recrutement Experts (Reims)
    le 07/06/2018Voir

Les sites du réseau

518 offres

Consultez les formations

Les métiers

Voir tous les articles

Toutes les dernières infos emploi

Trouvez votre métier


emploi action sociale emploi assurances emploi Banque emploi BTP emploi communication emploi comptabilité emploi défense, sécurité emploi droit emploi esthétique beauté emploi Grande distribution emploi hotel emploi informatique emploi immobilier emploi industrie emploi logistique emploi ressources humaines emploi sante emploi secrétaire, assistant(e) emploi tourisme emploi transport emploi vente

Nos articles

Grèves : les dommages collatéraux

Outre les difficultés quotidiennes des usagers des trains ou avions comme conséquence directe, les grèves qui prennent place en France depuis début avril impactent également bien d’autres personnes indirectement. Plus que de simples personnes, ce sont des professionnels. D’où la grogne qui monte dans certains secteurs car leurs activités et chiffre d’affaires subissent un contrecoup évident. Rien de nouveau il est vrai, cependant les effets restent toujours néfastes. Car si la SNCF déplore, via son PDG Guillaume Pépy, une perte de 100M d’€ au cours des deux premières phases de la grève ou Air France une perte de 24M d’€ par jour, une flopée d’autres entreprises et secteurs d’activités...

Le parcours civique, une notion à la mode

Alors que le président Macron parlait déjà d’un service national universel durant sa campagne, c’est désormais Sciences Po (ou IEP de Paris) qui lance son parcours civique. Signe que l’idée de confronter les jeunes à la société plaît aux responsables, notamment pour les préparer au monde professionnel. « Vous êtes les pionniers, c’est une chance. Vous posez le cadre ! ». Le directeur de l’école, Frédéric Mion, se montre enthousiaste et cherche manifestement à convaincre ses étudiants du bienfondé du nouveau projet. A l’instar du gouvernement, l’idée est que se développer en tant qu’individu, citoyen, impacte le professionnel, l’employé. Quand la personnalité et les attitudes permet...
Voir tous les articles



Rechercher une formation


Toutes les dernières infos emploi