Les prochains salons

  • Salon du travail et de la mobilité profess...
    du 19/01/2018 au 20/01/2018Voir
  • Salon AQUITEC (Bordeaux)
    du 25/01/2018 au 27/01/2018Voir
  • Salons ACCESS MASTER et ACCESS MBA
    du 26/01/2018 au 27/01/2018Voir
  • Salon Formation Emploi Alsace (Colmar)
    du 26/01/2018 au 27/01/2018Voir
  • 22e Mondial des Métiers Auvergne-Rhône-Alp...
    du 01/02/2018 au 04/02/2018Voir
  • 24 Heures pour l’Emploi et la Formation (B...
    le 08/02/2018Voir
  • 24 Heures pour l’Emploi et la Formation (...
    le 22/02/2018Voir
  • Paris pour l'emploi des jeunes 2018
    le 06/03/2018Voir
  • Les Emplois en Seine 2018 (Rouen)
    du 12/04/2018 au 13/04/2018Voir

381 offres

Consultez les formations

Les métiers

Voir tous les articles

Toutes les dernières infos emploi

Rechercher un article

Dans le titreDans le texteTout

Fan de musique ? Devenez Directeur Artistique

30/11/2016

Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte lecture tranquille

Entre le moment où un artiste imagine une mélodie et celui où cette dernière résonne dans votre salon,  les étapes sont multiples : de l’enregistrement à la promotion, en passant par la définition de l’identité visuelle du projet. Tel est le rôle d’une maison de disques, souvent fustigée pour transformer des fragments d’art en produit mercantile. Et pourtant, à l’origine de tout ce processus, intervient toujours un coup de cœur. Celui d’un dénicheur de talents qui, séduit par un titre entendu par hasard, va faire des pieds et des mains pour le faire connaître auprès du grand public. Cet avocat des musiciens qui joue les intermédiaires entre la sphère artistique et les labels, c’est le Directeur Artistique (DA).

Le rôle du DA a beau être central, il pose problème aux recruteurs de l’industrie musicale car il ne jouit d’aucune formation spécifique, d’aucun diplôme ou école dédié. Ses missions sont elles-mêmes mouvantes. « Le DA et le DRH font le même métier », explique Olivier Monnier (DRH de Sony Music France). « C’est quelqu’un dont le talent consiste à s’intéresser aux talents des autres. »

> Postulez à la Talent Factory

 

Comment recrute-on de tels profils ? Faut-il valoriser les compétences techniques ou personnelles (soft skills) ? Pour répondre à cette question, Sony Music France lance à partir du 1er décembre un grand processus de recrutement intitulé « Talent Factory ». Ouvert à tous, sans condition d’âge ou de formation initiale, il se conclura par la signature de trois contrats de DA en CDI. Aucun CV ni lettre de motivation ne sera à fournir : le candidat devra faire preuve de modernité, de créativité et d’ouverture d’esprit.

 

Les étapes du recrutement

> Du 1er décembre au 15 janvier : appel à candidature

Le candidat enregistre une vidéo d’une minute qui traduit son amour de la musique et la poste sur une plateforme dédiée.

>  Février-mars 2017 : sélection de 100 personnes

Le candidat enregistre une vidéo de trois minutes exposant ses motivations, ses compétences et son caractère. Il constitue également une playlist de cinq titres.

>  Avril : sélection de 12 personnes

Rencontre avec les équipes de Sony Music

>  Mai : sélection de 6 personnes

Voyage d’immersion musicale à Londres, Berlin et New-York à l’issue duquel le candidat film un compte-rendu vidéo.

>  Juin : signature de 3 CDI

 

Les derniers articles

  • Emploi : de mauvaises nouvelles au 3e trimestre
  • Tendance : l’avenir radieux des wedding planners
  • Le gouvernement lance la réforme de la formation et de l'apprentissage
  • Le Salon des services à la personne et de l’emploi à domicile : 2 jours pour se former et rencontrer les structures qui recrutent
  • Le gouvernement promet 15 milliards dès cette année pour la formation


  • Rechercher une formation


    Toutes les dernières infos emploi