Les prochains salons

  • Job pour tous & alternance
    du 22/05/2018 au 08/06/2018Voir
  • Les Journées Québec
    du 26/05/2018 au 27/05/2018Voir
  • Coup de pouce pour un emploi (Chanteloup-l...
    le 29/05/2018Voir
  • Job Dating au centre commercial régional Q...
    du 30/05/2018 au 31/05/2018Voir
  • 24 Heures pour l’Emploi et la Formation (E...
    le 31/05/2018Voir
  • Job Salon des 10 000 emplois
    le 05/06/2018Voir
  • Job Dating Icademie (Alternance)
    le 06/06/2018Voir
  • Rendez-Vous Recrutement Experts (Reims)
    le 07/06/2018Voir
  • Journée Portes Ouvertes spéciale Alternanc...
    le 07/06/2018Voir

548 offres

Consultez les formations

Les métiers

Voir tous les articles

Toutes les dernières infos emploi

Rechercher un article

Dans le titreDans le texteTout

Les TPE-PME souhaitent se former aux défis de demain

12/01/2017

Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte lecture tranquille

« Les petites choses peuvent être des grains de sable, surtout dans une TPE. » Marie-Hélène Radigon sait de quoi elle parle, elle qui dirige une entreprise de 15 salariés à Annecy. Elle a parfaitement conscience, par exemple, qu’il suffit de peu pour transformer ces blocages en formidable opportunité pour sa boîte, dont 25 % du chiffre d’affaire est aujourd’hui réalisé hors de nos frontières. Un résultat exemplaire qu'elle met sur le compte de la formation de ses salariés. 


Les leviers sur lesquels repose la croissance des TPE-PME sont clairement identifiés par le Medef, qui lance cette année une nouvelle campagne autour des thématiques de la transition verte, du numérique et de l’internationalisation. L’ambition : permettre aux patrons des entreprises les plus petites de s’emparer de ces sujets pour ne pas les subir.


Selon une étude Elabe publiée pour l’occasion, le chemin est encore long : si 68 % des dirigeants de TPE-PME estiment que la transition numérique a/aurait un impact sur leur activité ou leur organisation, ils ne sont qu’une grosse moitié à avoir déjà entrepris des actions de formation en ce sens. La faute à un manque de budget, sans doute, mais aussi à une carence d’information « opérationnelle et pratique ».  Former les salariés, oui, mais à quelles compétences ? Un dirigeant de petite entreprise sur deux dit ainsi se sentir désarmer face aux grandes mutations économiques et 76 % d’entre eux réclament un partage d’expérience sur le sujet.

D’où la campagne lancée en ce mois de janvier par l’organisation patronale. Intitulée Rue de la Formation, elle se décline en une série de spots télé et radio dans lesquels des dirigeants témoignent de l’importance de la formation dans leur stratégie de développement. Le tout, repris sur un site internet comprenant également des fiches pratiques et thématiques. Ce lancement constitue une première étape dans un plan plus large en faveur de la formation dans les petites entreprises (qui représentent plus de 95 % des effectifs en France). « Second pilier de cette campagne 2017, nous dévoilerons une enquête qualitative auprès des chefs d’entreprises sur les évolutions des métiers et les formations liées aux transitions verte et numérique, et les préconisations qui en seront issues », annonce Florence Poivey, présidente de la commission Education, formation et insertion.

 

Les derniers articles

  • Pour devenir journaliste sportif ? Mouillez le maillot !
  • Transmission du savoir en entreprise : le vouloir pour le pouvoir
  • Métier décalé : le magnétiseur
  • Secrétaire du Comité d’Entreprise : « le risque de voir ses relations se détériorer »
  • Redémarrage de la croissance : les enjeux essentiels


  • Rechercher une formation


    Toutes les dernières infos emploi